Le verdict est tombé pour moi : mon tatouage ne vaut pas le coup d'être effacé : comme il est fait de beaucoup de couleurs rouges et oranges, les laseristes m'ont bien expliqué que même après 15 séances les couleurs (notamment le rouge) seront toujours la : donc même impossible à recouvrir. Je choisi donc de vivre avec, et quand je regarde les tatouages des autres je me dis que le mien n'est vraiment pas si mal. Je pense que quand on a un tattoo imposant comme moi on passe tous par une phase de "rejet" car c'est un élément nouveau de notre corps et il faut s'y habituer. Le mien je commence maintenant a l'apprécier dans sa singularité j'ai rencontré plusieurs autres tatoueurs qui m'ont dit qu'il était "cool", et je commence a penser à le compléter par d'autre tatous autour mais cette fois ci je vais bien faire attention et prendre le temps de choisir le bon artiste : je veux le meilleur! J'aime trop les tattoos et je compte en faire d'autres même si je devrais les cacher pour certains (je suis militaire). Voilà je souhaite bon courage a ceux qui auront le courage de se lancer dans cette entreprise au combien onéreuse et incertaine qu'est le détatouage au laser. Et réfléchissez bien avant : pour la majorité des cas, un detatouage précède souvent un recouvrement car c'est rare qu'il ne reste pas de traces. Bad ink je te trouve très courageux et je te souhaite d'atteindre ton objectif, bien que je trouve dommage d'effacer un maori c'est joli comme style pourtant... Bon courage longue vie a vous, kenavo. James.